La prime pour l'emploi est accordée aux personnes qui exercent une activité professionnelle leur procurant des revenus inférieurs à un certain plafond (17 451 € pour un célibataire à temps plein, par exemple), et qui font partie d'un foyer fiscal dont le revenu fiscal de référence est également inférieur à un certain seuil (32 498 € pour un couple, par exemple). Ces conditions remplie, la prime est d'abord calculée pour chaque actif du foyer, puis pour le foyer dans son ensemble, compte tenu notamment des personnes à sa charge.

Depuis 2008, les plafonds de revenus et le montant de la prime n'ont pas bougé. Résultat, chaque année depuis, le nombre des bénéficiaires de cet avantage fiscal diminue régulièrement. Entre 2009 et 2012, ce nombre a baissé de plus de 22 %, passant de 9 millions à moins de 7 millions. La PPE étant un crédit d'impôt, qui s'impute sur votre impôt sur le revenu et qui vous est restitué pour le surplus, les ménages qui y avaient droit jusqu'à présent et qui vont la perdre cette année vont voir leurs impôts 2013 augmenter inéluctablement !

Déclarez vos revenus 2012

Il suffit que vos salaires ou vos bénéfices professionnels de 2012 aient augmenté légèrement pour que vous risquiez de ne plus percevoir la PPE cette année. En effet, si vous étiez proche des plafonds à respecter les années passées, une simple revalorisation de votre rémunération en fonction de l'inflation peut vous les faire dépasser, vous excluant automatiquement du bénéfice de la prime.

Autre possibilité, si vous avez cessé vos fonctions en 2012 pour prendre votre retraite, le fisc va transformer vos revenus professionnels perçus une partie de l'année seulement en "équivalent temps plein" pour vérifier si vous respecter les plafonds imposés. Là encore, si ce n'est pas le cas, vous n'aurez droit à rien cette année, alors même que vos revenus annuels auront baissé du fait de votre mise à la retraite.

Changement d'employeur, période de chômage non indemnisé, mais aussi modification de votre situation familiale par suite d'un mariage, d'un divorce ou de l'arrivée d'un enfant au foyer, tous les évènements que vous avez connus en 2012 peuvent avoir une incidence sur votre PPE 2013.

Pour savoir dès à présent si vous conserverez, perdrez ou bénéficierez pour la première fois de la prime pour l'emploi cette année, vous devez déclarer vos revenus 2012 et calculer vos impôts 2013.

Déclarez vos revenus 2012 pour connaître vos droits à la PPE en 2013 >>

Calculez votre prime pour l'emploi 2013

Salarié payé à l'heure, au forfait, au cachet, relevant du régime général ou d'un régime spécial, travailleur indépendant commerçant, profession libérale, exerçant à temps plein ou à temps partiel, travaillant toute l'année ou une partie seulement, le fisc tient compte de votre situation professionnelle précise pour établir vos droits à la prime pour l'emploi.

Célibataire, marié, couple mono-actifs ou bi-actifs, foyer avec ou sans personne à charge, le fisc tient aussi compte de votre situation et de vos charges de famille.

Revenus fonciers, de placements, plus-values mobilières, charges déductibles de vos revenus, tous vos revenus imposables et certaines de vos charges sont également retenues pour savoir si vous avez droit à la prime pour l'emploi, celle-ci étant réservée aux ménages de travailleurs modestes.

Notre simulateur de calcul d'impôts prend en compte tous ces paramètres pour calculer vos droits à la prime pour l'emploi. Mieux, à chaque étape de votre calcul, des aides vous guident pour identifier précisément la situation des membres actifs de votre foyer. Vous êtes certain d'optimiser le montant de la prime due à votre foyer en 2013.

Calculez vos impôts 2013 et optimisez votre prime pour l'emploi 2013 >>